Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2005 1 01 /08 /août /2005 00:00
 

 CHLORELLA, LA REINE DES ALGUES

« Une mine d’or pour la santé » 

Les algues, qu’elles soient marines ou d’eau douce, connaissent une vogue de plus en plus grande en tant que sources d’éléments nutritifs essentiels. SPIRULINE, KLAMAT, VARECH et autres sont depuis longtemps reconnues pour leurs excellentes qualités nutritives. Cependant, c’est la CHLORELLA qui génère l’intérêt le plus intense dans la communauté scientifique et médicale.

 

 

 

300 comprimés dosés à 500mg
23,90€
Commander


 Qu’est-ce que la CHLORELLA ? 

La CHLORELLA PYRENOIDOSA est une micro-algue d’eau douce 100% naturelle, encore peu connue en France (seuls quelques médecins, naturopathes et particuliers, ont étudié ses effets et applications). Elle se cultive dans des bassins sur l’île de Hainan, au large de la chine, et fournit plus de 4 millions de personnes au Japon qui la consomme régulièrement pure ou sous forme d’aliments à base de CHLORELLA. Elle a d’ailleurs reçu l’appellation « aliment fonctionnel » établie par le gouvernement japonais pour aider les consommateurs à distinguer les aliments dont l’intérêt diététique a été scientifiquement établi de ceux dont la valeur n’a pas été prouvée.

 

Ceux sont les Taiwanais qui fournissent le marché japonais, cultivant une CHLORELLA qui doit être conforme aux analyses faites annuellement par le très exigeant laboratoire gouvernemental japonais veillant sur la sécurité des aliments. La CHLORELLA est aussi cultivée dans d’autres pays qui, pour l’instant, n’ont pas réussi à rivaliser avec le taux élevés d’acides aminés, d’acides nucléiques, etc. atteint par les Taiwanais.

 

L’immunologie n’est pas le seul domaine dans lequel la CHLORELLA a provoqué l’enthousiasme et stimule des projets de recherche. Aujourd’hui, elle fait l’objet de recherches par de nombreux laboratoires dû à un vif intérêt pour une substance unique, que les scientifiques ont nommé Facteur de Croissance CHLORELLA (CGF)

 Quels sont les effets qui ont été révélés par ces recherches ?

La paroi robuste de la cellule de la CHLORELLA contient de la cellulose non digestible et qui a une affinité pour les métaux lourds et les particules d’hydrocarbures.

La cellulose attire et fixe les poisons présents dans l’environnement donnant à la CHLORELLA la capacité de fixer les toxines, détoxiner et désintoxiquer l’organisme.

Comme la cellulose est non assimilable par nous, nous la rejetons avec les toxines et métaux lourds qu’elle à fixer.

Elle contient plus de chlorophylle que n’importe quelle autre plante : la CHLORELLA contient de 2 à 5 fois plus de chlorophylle que la spiruline.



 

 

 

Aux vues de ces propriétés, on commence à comprendre pourquoi les japonais tellement bien informés après des décennies de recherches, en consomment plus de 1500 tonnes par an.

 


 

 


 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires